En effet, dès la semaine prochaine, il sera possible de recevoir un code d’activation pour se faire tester après avoir répondu à un questionnaire en ligne directement via une plateforme web d’autoévaluation. L’objectif est de décharger la masse de travail auprès des médecins et de faciliter le processus. 

"Cet outil devrait être disponible à partir du 2 novembre, précise Carmen De Rudder, porte-parole du ministre de la Santé flamand, Wouter Beke. Cette plateforme web sera disponible pour tout le monde mais il sera toujours possible de consulter un médecin, au moindre doute. Ils pourront vérifier s’ils doivent se faire tester ou non. Les questions porteront sur l’état général de la personne, à savoir ‘quels sont vos symptômes’ et ‘est-ce que vous avez mal quelque part’. Cela concerne tout Belge qui aurait un doute sur le fait qu’il soit positif au Covid-19. Suite à ce questionnaire, un code sera généré et vous pourrez aller vous faire tester chez un pharmacien, un médecin généraliste ou au sein d’un centre de testing." 

L’idée est également de diversifier la manière de se faire tester sachant qu’actuellement, une prescription d’un médecin généraliste est obligatoire pour se rendre dans un centre de dépistage.