La gare Bruxelles-Central était à nouveau ouverte aux voyageurs depuis 8h00 mercredi matin.

Les trains s'y arrêtaient à partir de 8h15, ont fait savoir le porte-parole de la SNCB, Bart Crols, et celui d'Infrabel, Frédéric Petit. La gare avait été évacuée mardi soir à la suite d'un "acte terroriste", selon le parquet fédéral. Un individu a provoqué une "petite explosion" au sein de la gare sans faire de blessé avant d'être abattu par des militaires. Les trains avaient recommencé à rouler sur la jonction Nord-Midi pendant la nuit, mais les convois ne s'arrêtaient pas à la Gare centrale, sur ordre de police.

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait laissé entendre que le périmètre de sécurité autour de la station ferroviaire serait levé vers 8h00.

La station de métro Gare centrale était elle déjà opérationnelle à l'aube.

L'opérateur ferroviaire stipule que les titulaires d'un titre de transport SNCB peuvent emprunter gratuitement le réseau de la Stib.


Fin des perturbations sur les lignes 51, 81 et 97 à Bruxelles: un accord a été trouvé

Le travail reprend au dépôt de l'avenue du Roi à Forest, a indiqué mercredi vers 09H00 Oliver Rittweger, représentant CSC Services publics STIB. Un accord a été trouvé avec la direction. Depuis le matin, la ligne 51 était à l'arrêt et à peine un tiers des trams 81 et 97 étaient sortis. La revendication principale des travailleurs était d'avoir des nouveaux trams T3000 dès septembre en remplacement des anciens modèles PCC, selon Oliver Rittweger. D'autres points ont par ailleurs été discutés.