La Cour d'appel d'Aix-en-Provence a tranché, et "a ordonné la remise aux autorité belges" de Laurent Hericord, CEO de la société luxembourgeoise Avrox, annonce Le Soir. Il était sous le coup d'un mandat d'arrêt européen par un juge d'instruction belge.

Laurent Hericord est mis en cause dans une affaire d'escroquerie. On rappelle que la société Avrox avait fourni 15 millions de masques en tissus à la Belgique pour une trentaine de millions d'euros, suite à une commande de la Défense pendant la crise sanitaire. L'entreprise est soupçonnée de faux, d’usage de faux, d’escroquerie, de blanchiment et d’entrave à la liberté des enchères et soumissions.

Le patron d'Avrox avait été interpellé dans le sud de la France la semaine dernière et placé en détention préventive. Il a trois jours pour se pourvoir en cassation contre la décision française. Si aucun pourvoi n’est formé, il sera remis à la Belgique dans un délai de 10 jours, conclut le parquet d’Aix.

Le numéro deux de l'entreprise, Brice Erniquin, est lui incarcéré à la prison de Saint-Gilles.