Ce sont nos confrères de L'Echo qui l'annoncent. Les personnes intéressées ont jusqu’au 6 juillet prochain pour se faire connaître auprès du tribunal de l’entreprise de Liège qui gère la vente.

Pour comprendre, il faut remonter à 2010. C'est à cette époque que le volet belge des sociétés de Bernard Tapie démarre en Belgique. Il crée alors GBT Holding. Cette structure belge abrite différents actifs. Dont la villa que l’homme d’affaires possédait à Saint-Tropez. L’organe français chargé de récupérer les 404 millions d’euros accordés à Bernard Tapie par un arbitrage qui a ensuite été déclaré frauduleux, avait suivi la piste belge, effectuant des saisies. Finalement, les sociétés belges de Bernard Tapie avaient été mises en liquidation par le tribunal de l’entreprise de Liège en 2018 et la faillite avait été prononcée en septembre 2020. La justice liégeoise,  le curateur de GBT Holding en l’occurrence,  a ainsi été chargée de mettre la villa tropézienne en vente.