Belgique

Le gouvernement flamand a adopté en juillet dernier un projet de décret qui interdit d'ici fin 2023 l'élevage d'animaux à fourrure ainsi que le gavage. Celui-ci doit être voté mercredi soir par le parlement flamand. Pamela Anderson, militante de la cause animale, n'a pas attendu cette étape pour écrire au ministre flamand du Bien-être animal Ben Weyts afin de le remercier "au nom des animaux". 

Elle a publié mardi la missive sur le site internet de sa fondation. "Cher ministre Weyts, cher Ben, je suis ravie d'apprendre de mes amis de chez Peta et Gaia que le gouvernement flamand a décidé d'interdire l'élevage d'animaux à fourrure ainsi que le cruel gavage pour la production de foie gras. C'est une excellente nouvelle pour des centaines de milliers d'animaux sans défense qui ont fait les frais d'une industrie impitoyable pendant si longtemps", écrit l'actrice. "De la sorte, la Belgique deviendra un pays sans élevage d'animaux à fourrure, un exemple pour les gouvernements et une source d'inspiration pour les nombreux défenseurs des droits des animaux dans le monde qui travaillent à une société sans cruauté. Au nom des animaux, merci la Flandre, merci la Belgique", conclut-elle.

Le décret doit signifier la fin des activités des 17 fermes d'élevage de visons et de l'unique producteur de foie gras installés en Flandre.

Une période de transition est prévue jusqu'au 1er décembre 2023. Mais dès l'entrée en vigueur du futur décret, les producteurs de fourrure et de foie gras ne pourront plus développer leurs activités ni les déplacer. Ils seront poussés à y mettre fin le plus rapidement possible: les indemnités de compensation diminueront chaque année.