Belgique

Lors d'un contrôle, la Cour des comptes a constaté que cette fonctionnaire avait réalisé des virements vers des comptes privés. Le ministre de tutelle, Carlo Di Antonio, a exigé son licenciement immédiat pour faute grave. Les auditeurs sont remontés jusqu'en 2017. Mais il n'est pas exclu que les faits aient débuté antérieurement.

La Cour des comptes est tombée sur le pot aux roses alors qu’elle réalisait un audit du Port Autonome du Centre et de l’Ouest (PACO), qui assure les gestions technique et commerciale des voies navigables du Hainaut (hormis le port autonome de Charleroi).

(...)