"Elles ont fait comprendre qu'elles n'autorisaient pour l'instant aucune visite politique à Gaza", a expliqué le porte-parole de la ministre. Meryame Kitir, actuellement en visite en Palestine, souhaitait découvrir un projet d'assainissement des déchets auquel la Belgique participe via le programme de développement des Nations unies. À la place, elle se rendra finalement à Bethléem où elle visitera différents projets de coopération, selon son cabinet.