La ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), a indiqué dans un entretien avec le journal De Zondag que l'application de la loi sera importante lors des fêtes et que, le cas échéant, en raison des nuisances sonores par exemple, la police pourra venir sonner aux portes des habitations. 

Selon la ministre Verlinden, le souhait absolu du gouvernement est de permettre "un peu plus de contacts humains" pour Noël. 

Dans le même temps, les signaux d'alarme des hôpitaux doivent être pris très au sérieux. "Nous sommes maintenant à cinq semaines de Noël. Si nous nous en tenons tous aux mesures, nous pourrons peut-être avoir de meilleures perspectives pour les fêtes", a-t-elle déclaré.