"La Commission européenne a demandé aux Etats membres de la suivre" dans une approche européenne centralisée pour la mise au point d'un vaccin, a expliqué à Belga Florent Baudewyns, porte-parole de Maggie De Block. "La Belgique s'inscrit dans cette initiative. On ne sait pas encore quel vaccin sera efficace, lequel arrivera en premier. La Commission négocie avec plusieurs firmes. Si ce n'est pas AstraZeneca, ce sera une autre."

AstraZeneca a annoncé mardi suspendre ses essais cliniques pour un vaccin contre le coronavirus menés avec l'université d'Oxford. C'est la première suspension connue d'un essai clinique concernant un vaccin expérimental contre le Covid-19.


Le laboratoire a déjà pré-vendu des centaines de millions de doses à de multiples pays, au cas où son vaccin prouverait son efficacité. La Commission européenne a par exemple signé un premier contrat avec l'entreprise pour l'achat de 300 millions de doses.

Si la Commission donne son feu vert au vaccin, la Belgique recevra 7,5 millions de doses, pour deux administrations à 3,75 millions de personnes.

Le vaccin d'AstraZeneca est aussi le fruit d'un partenariat avec la société française Novasep, qui produit en Belgique, à Seneffe, des vecteurs viraux. Un des éléments cruciaux de ce futur vaccin est donc produit en Belgique.

© AFP