Selon le député Bert Wollants, spécialiste du dossier énergie dans les rangs des nationalistes flamands, la prolongation du nucléaire est une bonne chose mais cette prolongation n'aurait pas dû concerner que deux réacteurs (Doel 4 et Tihange 3) et aurait dû être de 20 ans et non de 10 ans.

Bert Wollants dénonce également la "procrastination" du gouvernement fédéral qui permet à Engie, selon lui, de faire d'une pierre, deux coups. "Engie reçoit sa centrale au gaz subsidiée et peut maintenant prolonger les centrales nucléaires à un prix beaucoup plus cher", estime le nationaliste flamand.

Le député reproche en outre à la ministre de l'Energie, Tinne Van der Straeten, de n'avoir travaillé que sur le plan A, à savoir une sortie totale du nucléaire en 2025.