"Les mesures sont insuffisantes. La situation dans les trains et dans les gares est souvent incontrôlable", semble-t-il.

Selon M. Roggeman, "les situations dans le trafic ferroviaire où la distance sociale ne peut être respectée s'accumulent". Les masques sont obligatoires partout dans les gares, sur les quais et dans les trains et un nettoyage supplémentaire est également nécessaire, mais ce n'est pas suffisant, explique le député de la N-VA qui fait référence aux "images presque quotidiennes sur les réseaux sociaux".

Concrètement, M. Roggeman demande à la SNCB un plan d'urgence comprenant des indications plus claires pour la circulation des personnes dans les gares et le contrôle de la capacité maximale dans les halls de gare et sur les quais les plus fréquentés.

"Organiser le flux des personnes, surveiller la capacité d'accueil des stations, garantir une circulation fluide des navetteurs en supprimant les obstacles, introduire le trafic à sens unique... Il pourrait y avoir d'autres vagues de contaminations. Veillez au moins à ce que les passagers puissent se rendre au train et y monter en toute sécurité", déclare M. Roggeman.