Invité de l'émission De Zevende Dag de la radio-télévision publique VRT, M. De Wever a déclaré qu'il était actuellement difficile de parler d'assouplissement aux mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus en raison de la stabilisation à un niveau élevé de la pandémie et de l'absence de certitudes.

Le président des nationalistes flamands et bourgmestre d'Anvers a néanmoins évoqué une possible réouverture des terrasses de manière sûre lors des vacances de Pâques.

M. Jambon a tenu un discours similaire sur la chaîne privée VTM.

Selon lui, il serait plus simple de faire respecter les règles sanitaires sur les terrasses que dans les parcs et dans les plaines en cas d'affluence dans ces lieux.

Le ministre-président flamand a par ailleurs estimé que le maintien du couvre-feu - il s'étend en Flandre de minuit à 05h00, comme en Wallonie - n'était plus proportionnel.

Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) avait indiqué jeudi à la Chambre que des assouplissements seront mis en oeuvre dans les semaines qui viennent. Il est, selon lui, important de procéder par étapes pour éviter que les chiffres ne s'emballent à nouveau. Moyennant une évaluation de la situation, l'horeca a pour espoir de rouvrir au mois de mai - c'est à dire après les vacances de printemps -, à l'intérieur et à l'extérieur des établissements.