Le chef de groupe de l'Open VLD à la Chambre, Egbert Lachaert, l'avait annoncé : "La note précédente de l'informateur était imbuvable". Résultat : Paul Magnette, qui espère la mise sur pied d'un gouvernement arc-en-ciel (réunissant socialistes, libéraux et écologistes), a revu sa copie pour présenter une base plus accommodante pour les libéraux flamands. Ce nouveau rapport, daté du 27 novembre, a atterri dans les rédactions du Tijd et de L'Echo.

D'après nos confrères, il est noté noir sur blanc que ce document "rend des options qui apparaissent raisonnables pour une majorité de partis et familles politiques et sur lesquelles il existe des convergences fortes".

Y figurent dix grands chantiers présentés comme "prioritaires". Il est notamment question d'une augmentation des bas salaires, du maintien de l’équilibre entre compétitivité et pouvoir d’achat, d'un assouplissement du régime sur le télétravail, d'une garantie de l’égalité salariale hommes-femmes, d'une révision du congé de paternité, de soutien à l’entrepreneuriat, de l'alignement progressif du statut social des indépendants sur celui des salariés... 

Selon L'Echo, les nouvelles mesures énoncées sont "moins marquées à gauche" que celles figurant dans le document précédent et que La Libre avait révélées.

Pour rappel, une réunion secrète s'est tenue samedi soir, sous la houlette de Paul Magnette, entre partis d'une éventuelle coalition fédérale arc-en-ciel. Cette réunion a eu le don de crisper la N-VA et le CD&V, qui n'y étaient pas conviés.

Paul Magnette est attendu lundi chez le Roi pour remettre son rapport d'informateur.

Plus d'informations d'ici peu...