Belgique On ne devrait plus revoir le président de la N-VA à bord de ce véhicule qui crée la polémique.

Si la communication de Bart De Wever est plutôt bien rodée, partir à bord d'une Porsche du siège du MR n'était vraiment pas une bonne idée. 

Même si le président de la N-VA a précisé que ce n'était pas sa voiture, la scène fait beaucoup parler d'elle surtout qu'on y voit le propriétaire jeter un procès-verbal pour mauvais stationnement sur la voie publique. 

Mais ce n'est pas tout. Nos confrères de Het Laatste Nieuws ont remarqué un détail en visionnant les images de la VRT. La Porsche ne possède pas les mêmes plaques avant et arrières. A l'avant, il s'agit de 1ADX670. 

© VRT


A l'arrière, les deux derniers chiffres sont inversés: 1ADX607. 

© VRT


Une des deux plaques est donc illégale. On peut légitimement supposer que la plaque avant est erronée puisque la plaque arrière est fournie par l'Etat tandis que le modèle avant doit être acheté chez un garagiste. Une plaque qui, depuis novembre 2010, doit elle aussi être tamponnée. 

On ne devrait plus revoir Bart De Wever monter à bord de cette Porsche...