Les infractions concernent les rassemblements, le non-port du masque dans les endroits où il est obligatoire ou les déplacements non-essentiels qui n'étaient pas autorisés au début de la crise, a détaillé le porte-parole. En ce qui concerne les deux dernières semaines, les chiffres ne sont pas encore complets. "Nous constatons néanmoins qu'à partir du 25 juillet, le nombre de PV a de nouveau augmenté par rapport aux semaines plus calmes qui précédaient. Cela est sans doute dû au durcissement des mesures annoncées par le Conseil national de sécurité les 23 et 27 juillet", indique-t-il. Au cours du premier mois et demi de l'opération, de nombreuses amendes avaient également été infligées. En effet, 40.527 violations des mesures sanitaires avaient été recensées jusqu'au 28 avril inclus.