La Belgique est encore loin de l'objectif européen de réduire de moitié le nombre de tués sur ses route d'ici 2030, par rapport aux chiffres de 2010, souligne Mme Verlinden dans cette note. Chaque année, les accidents de la route font près de 48.000 blessés graves ou légers.

Dès l'an prochain, la police se verra fixer l'objectif qu'un conducteur sur trois soit soumis à un contrôle routier sur certains des principaux facteurs de risque que sont la vitesse, la conduite sous influence (alcool, drogues), l'usage du GSM au volant et l'absence du port de la ceinture de sécurité.

Pour atteindre un taux de contrôle suffisant, la ministre dit aussi compter sur l'augmentation progressive des contrôles par radar-tronçon.