Belgique Alors que les heures supplémentaires s’accumulent, une annonce de Jambon fait bondir !

C’est ce qu’on appelle un mauvais timing. Dans une réponse à une question parlementaire posée par la députée Katja Gabriels (Open VLD), le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), a, sans en mesurer les conséquences, provoqué la colère de nombreux policiers. Si bien que les propos tenus par le ministre dans cette réponse commencent à faire le tour au sein de la police, provoquant de vives réactions. Nombreux sont ceux qui disent vouloir imiter les cheminots de la SNCB, en entamant une grève sans précédent.

Ce qui fâche les policiers , c’est le dossier dit du "traitement fonctionnel". Un projet qui figure dans l’accord de gouvernement, et que Jan Jambon compte bel et bien faire passer. Dans sa réponse parlementaire, le ministre indique que le calendrier initial consacré au projet a dû être reporté en raison d’autres priorités (menace terroriste, dossier des pensions de la police et débât sur les tâches essentielles), mais qu’il n’est pas question de l’abandonner. Que du contraire d’ailleurs puisque l’homme fort de la N-VA annonce qu’il a inscrit cette tâche à l’agenda pour 2017. Et le ministre d’ajouter qu’il s’agira en tout état de cause d’un débat "particulièrement difficile". "Et ce dans la mesure où nous devrons réaliser certains aspects au moyen d’une enveloppe limitée. Cela signifie dans la pratique que nous devrons enlever aux uns tout ce que nous donnerons en supplémentat aux autres", précise Jan Jambon dans sa réponse parlementaire.

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.