Une maison de repos n'a donc plus la faculté d'introduire des demandes de cette nature, soulignent les CPAS. Toutefois, le testing des foyers au sein des collectivités est, lui, bien maintenu.

"L'OMS prône toujours le test des asymptomatiques et la non-prise en compte des asymptomatiques a pesé gravement lors de la première vague", rappelle la fédération.

Du 11 au 17 octobre, le virus a fait plus de 32 morts en moyenne par jour, dont 25 décès à l'hôpital (+79%) et sept en maison de repos, soit une augmentation de 76% par rapport aux sept jours précédents, selon les derniers chiffres de l'Institut de Santé publique Sciensano.

"Alors que les foyers d'incendie Covid se multiplient, des détecteurs de fumée sont débranchés dans les maisons de repos", regrettent les CPAS wallons.