La tempête Ciara qui traversera dimanche la Belgique pourrait avoir un impact sur la circulation des trains, prévient samedi la SNCB

L'entreprise ferroviaire pourrait en effet devoir modérer la vitesse des convois sur certaines parties du réseau en raison des tempêtes potentiellement violentes accompagnées de fortes rafales qui sont annoncées.

Ces mesures sont prises en étroite concertation avec Infrabel pour garantir la sécurité des voyageurs et du trafic ferroviaire. La circulation des trains pourrait également être affectée par des obstacles sur les voies (branches ou autres objets qui se seraient envolés), anticipe la SNCB, assurant que tout sera mis en oeuvre pour limiter au maximum ces perturbations. L'entreprise ne peut pas encore confirmer quand et où ces mesures seront en vigueur et invite les voyageurs à consulter ses canaux de communication lors de la planification de leurs voyages

Une quarantaine de vols tout de même annulés à Brussels Airport

Plusieurs compagnies aériennes ont décidé d'annuler certains de leurs vols en raison de la tempête Ciaria qui va engendrer de forts vents dimanche en Belgique, a indiqué à Belga samedi en fin de soirée la porte-parole de Brussels Airport, Nathalie Pierard. Plutôt dans la journée, l'aéroport bruxellois avait fait savoir que la tempête n'aurait qu'un impact limité sur les activités de l'aéroport. Dans le détail, Brussels Airlines a supprimé 38 vols, Lufthansa 14 (depuis et vers Munich et Francfort), British Airways 2 (un au départ de Londres et un à l'arrivée), KLM 2 (un au départ d'Amsterdam et un à l'arrivée), Eurowings 2 (un au départ de Stuttgart et un à l'arrivée).

D'autres annulations de vols ne sont pas à exclure.

Brussels Airport conseille donc aux passagers de consulter l'état de leur vol sur internet.

Plus tôt dans la journée, l'aéroport bruxellois avait indiqué que les décollages et les atterrissages ne seraient pas perturbés car le vent d'ouest souffle dans l'axe des pistes préférentielles utilisées, il vient donc de face pour les avions. Brussels Airport s'attendait juste à d'éventuels retards, car lorsque les rafales dépassent les 111 km/h, il n'est plus possible d'utiliser les passerelles d'embarquement et de débarquement. Il faut alors recourir à des escaliers, ce qui retarde les opérations.

L'IRM prévoit des rafales de 80 à 110 km/h dimanche après-midi et un risque de dégâts par endroits. Dans la soirée et la nuit suivante, les rafales augmenteront encore, avec un danger de pics entre 110 et 130 km/h, voire plus sous un orage éventuel.