"Aujourd'hui, toutes les invitations ont été envoyées aux 65 ans et plus, la phase concernant les personnes souffrant de comorbidités se termine puisqu'il ne reste plus que 17.000 invitations à envoyer. Nous allons donc basculer dans la phase 2, celle du grand public, partout en Wallonie au début de la semaine prochaine", une phase qui est déjà "largement entamée dans certaines provinces", a assuré la ministre.

Selon cette dernière, 82,8% des Wallons de plus de 65 ans ont désormais reçu au moins une dose de vaccin et c'est également le cas de 53,98% des patients présentant des comorbidités. A la date du 12 mai, 41,78 % des Wallons de plus de 18 ans ont bénéficié d'une première injection et 13,4 % sont complètement vaccinés, ce qui place la Région au-dessus de la moyenne belge, a ajouté la ministre.

"Bref, la vaccination avance très bien en Wallonie, avec plus de 206.000 doses administrées la semaine passée et une montée en puissance pour atteindre 400.000 doses hebdomadaires en juin", a-t-elle poursuivi en se félicitant également de la progression de l'adhésion à la vaccination grâce, entre autres, aux différentes actions entreprises (opérations re-vax, campagnes de communication, transport gratuit à destination des lieux de vaccination,...)

"On réfléchit à d'autres actions, comme une journée spéciale vaccination à domicile pour les personnes dépendantes à l'instar de ce que les médecins généralistes du Luxembourg organisent le 19 mai prochain, un nouvel envoi de courriers aux 65 ans et plus qui ne se sont pas manifestés ou encore un Re-vax pour les comorbidités", a encore indiqué Christie Morreale.

Interrogée par plusieurs parlementaires sur le système Covax, une initiative internationale visant à assurer un accès équitable à la vaccination contre le covid-19 dans 200 pays, la ministre a enfin indiqué que la Belgique fournirait quelque 700.000 doses durant l'été. "Ce mercredi matin, la conférence interministérielle a décidé de fournir 150.000 doses excédentaires en juillet, 550.000 en août et sans doute encore plus à partir de septembre", a-t-elle expliqué.