Le gouvernement wallon avait reconnu à la mi-mai la période de sécheresse du 15 mars 2020 au 15 septembre 2020 comme calamité agricole. Il devait encore prendre une décision sur le volet budgétaire lors du conclave qui s'est clôturé la semaine dernière.

Pas moins de 253 communes wallonnes, sur 262, ont introduit une demande de reconnaissance, et 4.013 formulaires ont été rentrés par des agriculteurs, qui ont jusque fin juin pour finaliser leur dossier.

Le ministre Borsus souhaite travailler à la simplification pour l'encodage des formulaires mais aussi à la méthodologie de constat. Une réflexion se pose également sur l'avenir du Fonds des calamités étant donné les sécheresses récurrentes depuis 2015.