"Le blaireau matraqué avant-hier est décédé cette nuit malgré tous nos efforts pour le sauver", révèle-t-il dans une vidéo postée sur la page Facebook du centre. Des randonneurs affirment avoir surpris mercredi un homme en train de frapper un blaireau à coups de bâton, à Alken (Limbourg). La police a pu localiser l'animal grièvement blessé peu après et l'a emmené à l'ASBL où tout a été tenté pour le sauver. L'homme, qui a été photographié par les randonneurs, s'est présenté quelques heures plus tard à la police de Borgloon. Il nie les faits et affirme qu'il utilisait un bâton afin de vérifier si le blaireau était toujours vivant. Le parquet enquête sur les faits

Dans la vidéo postée sur Facebook, Sil Janssen affirme ne pas croire à cette version. "Cela a été fait volontairement, au moins en partie. Nous avons tous vu ce type avec son bâton et je ne pense pas que c'était pour vérifier si le blaireau était vivant. Pourquoi les randonneurs auraient-ils menti à ce sujet? Le gars a réellement battu cet animal".

Le directeur du centre pointe également le fait que l'homme semble être un chasseur et qu'il aurait donc dû savoir que le blaireau est une espèce protégée. "Encore une fois le problème vient de la chasse, ce ne sont pas des tendres. Ils ont beau prétendre qu'ils ont reçu une bonne formation et qu'ils se préoccupent de la nature mais, à chaque fois, c'est ce genre de personne crapuleuse que l'on retrouve en train de maltraiter la nature dans l'anonymat des bois".

Sil Janssen espère que le secteur de la chasse enverra un message clair pour expliquer que des personnes avec ce genre de comportement n'ont pas leur place dans ses rangs.

"Nous devons sans cesse montrer qu'ils vont trop loin. Et à chaque fois on nous répond que ce ne sont que quelques pommes pourries dans le panier. Je pense plutôt qu'une grande partie du panier est pourrie et qu'il faut le nettoyer à fond".

Sil Janssen espère également que le juge sanctionnera l'homme à la juste mesure de ses actes.