Bertin Mampaka a visiblement pris conscience qu'il lui serait compliqué de rester à l'avenir une tête de proue d'un parti désireux de se moderniser et de faire éclore de nouveaux visages, a commenté vendredi le centre démocrate Humaniste. 

Dans un communiqué transmis à l'agence Belga, le cdH dit avoir été prévenu par SMS par le député bruxellois de son passage au MR . Le cdH estime que le "transfuge" Bertin Mampaka va voir ailleurs "sous des motifs fallacieux", et qu'il "trahit le parti qui lui a fait confiance, ses collègues qui ont collaboré sincèrement avec lui et ses électeurs dont il fait bien peu de cas".

Selon le centre démocrate Humaniste, il y a un an, Bertin Mampaka avait affirmé dans une interview au quotidien Le Soir qu'il avait "un lien fort avec le PS et ce qu'il représente. (...). Je n'ai jamais caché que s'il devait y avoir un mouvement, je préférais qu'il me mène au PS".

Pour le cdH, "chacun mesure aujourd'hui toute la force et la cohérence de ses nouvelles convictions".

Le parti présidé par Maxime Prévot s'en est également pris au MR qui "prétendait il y a peu, ne pas vouloir pratiquer de débauchage hostile à notre égard. Les vieilles pratiques politiciennes ont la vie dure. Cela aux antipodes du renouveau politique que le cdH souhaite incarner", conclut-il.