Sur ces 15 jours de congé, dix devront obligatoirement être pris en bloc afin de pourvoir au remplacement de l'enseignant absent.

Cet allongement bénéficiera d'un effet rétroactif. Ainsi, tous les enseignants qui sont devenus pères depuis le 1er janvier dernier pourront bénéficier de la mesure jusqu'à la fin de l'année.

En 2023, ce congé de paternité sera porté à 20 jours ouvrables, comme décidé aussi au niveau fédéral à la fin de l'année dernière..

Le décret étend aussi de 5 à 10 jours ouvrables le congé octroyé aux enseignants en cas de deuil d'un enfant.

Il révise également les dispositions de congé des profs lorsque leur enfant se marie.