Comme convenu lors des négociations gouvernementales, il faudra faire cette année un effort budgétaire de 150 millions, rappelle Mme De Bleeker.

L'objectif de l'exécutif est de "rendre les services publics plus efficaces, en distinguant les départements qui luttent contre le coronavirus des autres".

Ceux qui concernent la sécurité (police, justice, défense, sécurité civile, Fedasil...) et la santé (santé publique, AFMPS, Inami...) "feront un exercice (limité) d'efficacité" de 0,89%, tandis que les autres livreront un effort de 2% sur leurs frais de personnel et de fonctionnement, précise la ministre.

Du côté des nouveaux investissements, la Justice recevra l'année prochaine 125 millions d'euros en plus, un montant qui continuera à grimper d'année en année, assure Mme De Bleeker. Des moyens supplémentaires pour la politique d'asile et de migration seront aussi dégagés, ajoute la ministre.