Belgique

Fons Duchateau (N-VA), depuis peu ex-président du CPAS d'Anvers, a mis fin aux recherches menées par des détectives privés sur les bénéficiaires d'aides, indiquent De Standaard et la Gazet van Antwerpen vendredi.

Les enquêtes commandées par le CPAS d'Anvers à l'entreprise néerlandaise Soza Xpert violaient le secret professionnel et étaient illégales, selon le ministre de l'Intégration sociale, Denis Ducarme. Via ces enquêtes, le CPAS d'Anvers voulait vérifier si des bénéficiaires ne possédaient pas des biens à l'étranger, un cas de fraude sociale.

Le dossier fait débat depuis déjà un an. Denis Ducarme se dit satisfait que le CPAS ait entretemps mis fin à ces enquêtes et qu'il n'utilise pas les données obtenus via celles-ci, comme l'a indiqué fin décembre M. Duchateau au ministre. "Nous devons lutter efficacement contre la fraude sociale, mais tout en restant dans les limites de la légalité", estime Denis Ducarme.

S'il s'est plié à l'avis du SPP Intégration sociale, M. Duchateau est en parfait désaccord avec celui-ci, a indiqué son porte-parole.