Le ministre de l'Energie, Paul Magnette, a indiqué jeudi, en réponse à une question du sénateur Geert Lambert (SLP), avoir demandé au Centre d'étude nucléaire (CEN), à l'IRE et à Belgoprocess de ne pas utiliser des moyens publics pour financer des campagnes comme celle que mène actuellement le Forum nucléaire contre la sortie de l'énergie fissile


BRUXELLES Il y aura cependant encore des centrales nucléaires jusqu'en 2025 et rien n'interdit au secteur de faire campagne en faveur de ce type d'énergie, a-t-il ajouté. "Les centrales nucléaires restent ouvertes jusqu'en 2025, rien n'empêche aux organisations nucléaires de mener campagne jusqu'à cette date en faveur de l'énergie nucléaire".

Geert Lambert a fait part de son étonnement de voir les autorités participer à la sensibilisation de l'opinion publique qu'a lancée le Forum nucléaire. Geert Lambert demande que les organisations dépendant directement ou indirectement du gouvernement se retirent du Forum nucléaire. Selon lui, il est inconcevable que les autorités participent à une coûteuse campagne qui va à l'encontre d'une loi votée au parlement.

Le Forum nucléaire est un groupe industriel composé de plusieurs membres dont Synatom, qui gère les provisions constituées pour le démantèlement des centrales nucléaires, le Centre d'étude nucléaire, l'Institut des Radioéléments (IRE) et Belgoprocess (gestion des déchets).

Geert Lambert trouve pour le moins curieux que le fonds chargé du démantèlement des centrales nucléaires participe à une campagne contre la sortie du nucléaire. Il demande que les représentants de l'Etat exigent que Synatom se retire du Forum.

© La Dernière Heure 2009