Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), va débloquer à cet effet 300.000 euros par an, rapportent Het Laatste Nieuws et De Morgen mardi. Le budget sera octroyé à l'ASBL V-Europe, qui représente depuis des années les victimes de terrorisme. "De la sorte, l'association pourra recruter deux coachs (un francophone et un néerlandophone, NDLR) et une personne qui fera le lien avec les services gouvernementaux compétents", explique M. Van Quickenborne.

V-Europe a formulé cette suggestion en novembre qui a convaincu le ministre. Les coachs pourront réaliser environ 800 visites à domicile par an. Ils pourront aider les personnes confrontées à des difficultés diverses. Les tâches seront aussi variées que "remplir des formulaires ou aller se promener pour discuter", explique V-Europe.