Ce plan, baptisé "Résilience flamande", devrait contribuer à renforcer la prospérité de la Région et le bien-être des Flamands après la crise du Covid-19.

C'est "le plan d'investissement le plus ambitieux qu'un gouvernement flamand ait jamais mis en place", a affirmé M. Jambon (N-VA) à l'ouverture de la session 2020-2021 du parlement flamand.

Cette ouverture a traditionnellement lieu le quatrième lundi de septembre et s'accompagne de la "déclaration de septembre" du gouvernement.

A l'issue de celle-ci, le ministre flamand des Finances et du Budget Matthias Diependaele (N-VA), a déclaré que le budget flamand passera dans le rouge pour 2,35 milliards l'année prochaine. Pour cette année, le déficit sera limité à 6 milliards d'euros au lieu des 6,6 milliards d'euros précédemment estimés. "Les revenus inférieurs sont meilleurs que prévu. Par exemple, les frais d'inscription se portent mieux que ce que l'on estimait auparavant", a précisé Diependaele.