Belgique Patricia Potigny, députée wallonne, quitte le MR pour rejoindre les listes Destexhe. Le gouvernement wallon n’a plus de majorité.

Le temps passe très vite en politique. Deux semaines après son départ du MR, Alain Destexhe annonce à La DH le ralliement de deux autres membres du parti à ses listes Destexhe : Laurent Doucy, ex-échevin et conseiller communal de Gerpinnes, professeur d’histoire, et surtout Patricia Potigny, députée wallonne depuis 2015. La majorité MR-CDH ne tenant qu’à un siège, le départ de la Carolo du clan libéral signifie mécaniquement ceci : le gouvernement wallon est en minorité. Grâce au concours d’André-Pierre Puget et de Patricia Potigny, Alain Destexhe se rend incontournable au niveau wallon, à deux gros mois des élections, mais alors qu’une réforme majeure comme les APE doit encore être votée. Entretien croisé.

Vous enregistrez deux nouvelles arrivées sur vos listes ?

Alain Destexhe : "Je connais bien Patricia Potigny, nous siégeons ensemble au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle s’est mise à la politique sur le tard, au lendemain du décès de Véronique Cornet. C’est une femme très déterminée et énergique. Elle a fait la démarche spontanément de me contacter. Quant à Laurent Doucy, il a été échevin à Gerpinnes de 2012 à 2018, où il est conseillé communal."

Pourquoi quitter le MR ?

Patricia Potigny : "Nous ne sommes plus en phase avec l’attitude du parti. D’une position centriste, le MR coule vers le centre gauche ! On sent une frilosité des responsables sur certains sujets, mis de côté."

Quels sujets ?

(...)