Belgique Les Belges qui fêtent encore la communion de leur enfant mettent les petits plats dans les grands.

Comme chaque année, le printemps rime avec le début de la saison des mariages, et le mois de mai est d’autant plus chargé avec l’arrivée des communions et professions de foi. Si les Belges sont de moins en moins friands de ce type de fêtes sacrées, ceux qui organisent encore la communion de leur enfant n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille.

En moyenne, 2 000 euros sont dépensés pour la fête de communion (première ou solennelle) ou d’un enfant. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude de l’Université catholique de Flandre occidentale et d’un questionnaire posté sur le site communie.be.

Et au rayon des dépenses, il y a plusieurs postes principaux. Tout d’abord, la fête. Dans un budget, la fête en elle-même constitue la plus grosse part du gâteau puisqu’elle revient à 1 000 euros en moyenne. Ce qui va influer sur ce prix, c’est évidemment le nombre d’invités, l’appel ou non à un traiteur ou la location d’une salle ou d’un restaurant.

(...)