Elle serait à l'origine du plan d'évasion de Trabelsi

BRUXELLES Les perquisitions menées hier matin visaient un groupe d'islamistes présumés qui aurait eu pour projet de faire évader Nizar Trabelsi au moyen d'explosifs et d'armes. Selon nos infos, Malika El Aroud, l'ex-épouse d'un des assassins du commandant Massoud, serait à la tête de ce groupe. Des écoutes téléphoniques visant les conversations de Malika auraient permis aux enquêteurs de déterminer qu'un plan visant à faire évader l'ancien footballeur se préparait. Un travail qui a dû être assez complexe lorsque l'on sait que Malika El Aroud est une experte pour échapper à sa mise sous mandat d'arrêt. Changement systématique de numéro de GSM, utilisation de plusieurs cartes, modification d'adresse, la Tangéroise de 48 ans connaît quasi toutes les techniques des enquêteurs et sait très bien les déjouer.

On se souvient ainsi de l'affaire Muriel Degauque, la kamikaze belge morte en Irak. Si Malika El Aroud n'a pas été inculpée dans le procès de la filière d'acheminement de kamikazes pour l'Irak, elle n'en était pas moins impliquée. Malika aurait d'ailleurs été utilisée pour le transfert d'argent. Elle fut également la conseillère du groupe mené par le Belgo-Tunisien Bilal Soughir.

Mais si Malika n'a pas été inquiétée dans ce dossier judiciaire, c'est tout simplement parce que les policiers belges n'avaient pas trouvé assez d'éléments l'impliquant directement dans le groupe visé.

Pour rappel également, en 2003, Malika El Aroud avait été acquittée dans le procès de la filière qui avait mené son mari en Afghanistan pour tuer Massoud. La dame était ensuite allée vivre en Suisse. Là-bas, elle sera arrêtée en 2005 pour avoir créé un site Internet de propagande terroriste. Loin du pays où elle a vécu son enfance, elle n'a pas résisté longtemps. Rapidement, elle est revenue en Belgique.

Échappant toujours à la prison ferme, voici Malika El Aroud une nouvelle fois impliquée dans un dossier concernant un groupe préparant une évasion au moyen d'armes et d'explosifs. S'en sortira-t-elle une nouvelle fois ? Quel rôle a-t-elle joué exactement dans ce plan d'évasion ? Si le parquet fédéral se refusait hier à en dire davantage, on devrait en savoir plus ce week-end. Bien qu'aucune charge concrète ne semble peser contre elle.



© La Dernière Heure 2007