Le 31 mars dernier la nouvelle faisait le tour de la presse: un migrant algérien de 28 ans a remporté la somme de 250.000 euros grâce à un ticket à gratter de la loterie nationale. En transit par Zeebrugge avant de rejoindre la Grande-Bretagne, il avait acheté ce ticket d'une valeur de cinq euros dans un supermarché Spar du coin. Si la chance semblait enfin sourire au jeune Algérien, les choses ont prise une drôle de tournure. En effet, il bataille aujourd'hui pour obtenir son gain.

Alexander Verstraete, l'avocat du jeune homme, a expliqué à l'AFP que le billet gagnant était entre les mains de la justice, à Bruges. De fait, en situation illégale, l'heureux gagnant a donc demandé à des amis de récupérer l'argent pour lui, mais en vain, puisque ces derniers ont été soupçonnés de vol et ont même dû passer une nuit en garde à vue la semaine dernière. Une enquête a été ouverte pour retrouver le propriétaire du ticket gagnant. Ce dernier a ainsi pu innocenter ses amis, mais la situation n'est pas encore gagnée.

"Mon client est en situation illégale, il n'a aucun papier et n'a pas non plus de compte en banque. Nous sommes en train de chercher ces documents qui pourront prouver son identité, il va devoir contacter sa famille en Algérie", a expliqué Alexander Verstraete.

Dans un premier temps, l'Algérien de 28 ans n'avait pas l'intention de demander l'asile en Belgique, les autorités belges avait alors promis de pas l'expulser avant d'avoir pu percevoir son gain. Néanmoins, il semble avoir changé d'avis aujourd'hui. "Je vais rester en Belgique et essayer d’y faire ma vie", a-t-il confié à nos confrères du Het Laatste Nieuws. "J’adore Bruxelles. Mais pour l’instant, je vis dans la rue. Je n’ai pas de toit au-dessus de ma tête et parfois je dors chez des amis. Quand j’aurai l’argent, je veux acheter un appartement. Et peut-être une voiture. Une boutique et faire du commerce. Et bien sûr, je chercherai une femme. Mais je ne veux pas en trouver une grâce à mon argent, mais avec mon cœur", a-t-il poursuivi.