Dès ce samedi 11 juillet, le port du masque sera obligatoire dans les endroits confinés (magasins, cinéma, salles de spectacle, lieux de culte, musées et bibliothèques). Le comité de concertation a décidé ce jeudi de suivre les recommandations du GEES (le groupe d'experts en charge du déconfinement) qui réclamait cette mesure pour limiter la propagation du virus. 

Emmanuel André s'est réjoui ce matin sur LN24 rappelant que "d'un point de vue médical, rendre le port du masque obligatoire dans les endroits où la transmission du virus peut se faire extrêmement facilement est une précaution importante". L'ancien porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19 rappelle qu'arrivent deux périodes à risques : les vacances et l'hiver. "Mettre en place des filets de sécurité supplémentaires maintenant, c'est se donner les garanties que l'on va pouvoir traverser cette période le plus favorablement possible, même si le risque zéro n'existe pas". 

Pour Marc Van Ranst aussi, "le moment était venu", même s'il reconnait dans le Nieuwsblad qu'il a "fallu un certain temps avant que tout le monde ne soit convaincu".