Belgique

Le groupe MR au parlement bruxellois propose de taxer les avions survolant Bruxelles au départ de l'aéroport national ou arrivant à cet aéroport, rapporte jeudi La Libre Belgique. 

La proposition évoque un montant de 10 euros et une modulation selon un coefficient tenant compte du niveau sonore de l'avion et de l'horaire du vol. Cette hausse de charge sera répercutée sur le consommateur mais, selon le chef de groupe Vincent De Wolf, de façon limitée. A titre d'exemple, "si le nombre moyen de passagers à bord est égal à 102 par vol et que le montant moyen de la charge est de 82,5€ le jour et de 550€ la nuit, alors la charge représente une augmentation de 80 cents par passager, le jour, et de 5,5€ la nuit", indique-t-il. 

Le MR a calculé qu'une telle taxe, dont l'objectif est de peser sur les nuisances sonores au-dessus de la capitale, rapporterait de 15 à 20 millions d'euros à la Région. Ces recettes pourraient être réinvesties dans des primes à l'isolation dans les quartier vulnérables en raison de leur proximité avec l'aéroport.

La taxe ne se substituerait pas aux amendes dues en cas d'infraction aux normes de bruit existantes.

Alors que le MR siège dans l'opposition en Région bruxelloise, il est aux responsabilités au fédéral où la ministre réformatrice Jacqueline Galant planche toujours sur une nouvelle loi aéroportuaire.

© DR