Le CEO de l'aéroport de Charleroi, Philippe Verdonck, souhaite une harmonisation européenne des règles de voyage alors que les manifestations de mécontentement des voyageurs se multiplient, explique-t-il jeudi dans L'Echo. 

Il plaide pour que tous les pays se mettent au diapason, quitte à choisir des mesures fortes comme un test systématique.

Le CEO de Brussels South Charleroi Airport (BSCA) dénonce les mesures disparates et sans cesse modifiées pour voyager en cette période de pandémie de coronavirus. "On le lit, le passager en a aussi le ras-le-bol de ce système de plus en plus qualifié d'amateurisme. Quand je parle avec les passagers, c'est une frustration immense", souligne-t-il. 

"Si vous devez lire le site des affaires étrangères, vous en avez pour 20 minutes." Beaucoup de passagers seraient donc mal informés et la masse de travail est "considérable" pour les équipes de l'aéroport, poursuit-il. Philippe Verdonck indique que l'association des aéroports européens, ACI Europe, lancera un appel vers l'Union européenne pour avoir un site web unique.