Le conseil d'administration de Mons Expo va se pencher ce soir, à partir de 18h30, sur une question sensible. 

Comme le rapportent nos confrères de La Libre Belgique, début septembre, le MR pensait avoir trouvé un conflit d'intérêts chez Henry Goffin, le directeur général du grand hall d'exposition montois qui relève du secteur public. En effet, le chef de l'opposition libérale à Mons, Georges-Louis Bouchez, avait dénoncé le fait que Henry Goffin était en même temps le gestionnaire du Micx (le Mons International Center Xperience), un centre moderne dédié aux séminaires et aux congrès situé à quelques pas de Mons Expo. Le Micx relève, lui, du privé. Sa gestion a été attribuée à la société Artexis via un marché public. Une entreprise pour laquelle, donc, Henry Goffin travaille également. Ces deux espaces, l'un public, l'autre privé, sont en concurrence, estiment les libéraux qui dénoncent un conflit d'intérêts. Georges-Louis Bouchez était également étonné du mode de rémunération du patron de Mons Expo. Pour la gestion du seul hall d'exposition montois, à concurrence d'un 2/5e temps, il perçoit 10.000 euros par mois HTVA.

Alors que le CA devant examiner ce soupçon de conflit d'intérêts est prévu pour ce soir, un nouvel élément vient s'ajouter au dossier. En fait, Henry Goffin est aussi... le trésorier du Parti socialiste au niveau national. Pour être exact, il est le trésorier intérimaire (conjointement avec deux autres membres de l'ASBL Fonsoc qui gère les finances du PS) en remplacement de Jean-Marc Liétart. Cette info qui est venue jusqu'à nos oreilles dérangent certains acteurs montois qui y voient l'emprise du bourgmestre de Mons, Elio Di Rupo. En effet, c'est son homme de confiance qui gère Mons Expo et le Micx et qui tient également les clefs des finances du PS, dont le président n'est autre qu'Elio Di Rupo. Toutefois, la porte-parole du PS ne voit pas de problème à cette autre casquette, nettement plus politique, d'Henry Goffin : "Sa fonction ad interim en remplacement du directeur financier du parti n'a aucun lien avec ses autres activités".

Peut-être que certains administrateurs de Mons Expo ne seront pas du même avis... On verra ce soir. En attendant, Henry Goffin a préparé sa défense sur les accusation de conflit d'intérêts. "La Libre" a pu se procurer une copie de sa défense élaborée par son avocat. Pour ce dernier, il n'y a pas de conflit d'intérêts car Mons Expo et le Micx ne sont pas en concurrence. Que ce soit pour le type de locaux utilisés comme pour le type d'activités développées, les deux pôles étant au contraire complémentaires. Quant aux accusation de prise illégale d'intérêt, l'avocat de Henry Goffin rappelle que cette notion vaut pour les personnes exerçant une fonction publique. Or, ni Henry Goffin ni sa société ne sont titulaires d’une parcelle de la puissance publique, note encore l'avocat.