"Il va séjourner à Bruxelles pour un programme privé", renseigne l'entourage présidentiel, cité par ce site d'information alors que l'agence congolaise de presse (ACP, officielle) mentionne une "visite d'Etat" - erronément, a-t-on confirmé de source diplomatique - dans son bulletin quotidien reçu à Bruxelles.

Selon Actualité.cd, "très peu de choses ont filtré de ce voyage" si ce n'est que le chef de l'Etat congolais est accompagné de son épouse, Denise Nyakeru Tshisekedi.

"On ne sait pas encore avec précision combien de temps le couple restera dans la capitale belge. D'autres sources renseignent qu'il profitera de ce séjour pour un checkup médical", précise ce média.

Tant Actualité.cd que l'ACP soulignent, en citant des sources de la présidence, que M. Tshisekedi se rendra aussi, à une date non précisée, dans les Emirats arabes unis (EAU), pour participer à la journée congolaise de l'Exposition universelle de Dubaï, où plusieurs ministres de son gouvernement se trouvent déjà.

Le séjour en Belgique du président congolais - décidé "en urgence," selon une source informée - intervient une semaine après l'annonce d'un nouveau report de la visite du roi Philippe et de la reine Mathilde en République démocratique du Congo (RDC). Cette visite, initialement prévue du 6 au 10 mars, devrait avoir lieu à une date ultérieure, en raison notamment de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Cette visite royale, à l'invitation du président Tshisekedi, était prévue en compagnie du Premier ministre Alexander De Croo, de la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, et de la ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir. Il s'agira de la première visite royale en RDC depuis celle du roi Albert II pour le 50e anniversaire de l'indépendance de l'ex-Congo belge, en juin 2010. Son report est le troisième consécutif, après de premiers reports en 2020 et 2021 pour raisons sanitaires.