"C'était vraiment une faute, cela ne reproduira pas", a-t-il indiqué dans l'émission radio "De Wereld Vandaag" (VRT).

Ce repas, dont une photo a été publiée sur les réseaux sociaux, était interdit selon les règles actuelles, seuls les clients passant la nuit à l'hôtel étant autorisés à manger au restaurant de l'établissement.

Proche du siège du CD&V, le restaurant était vide à ce moment-là, mais cela n'enlève rien à la faute, a convenu le président du CD&V.

"C'est une leçon importante pour moi. Les responsables politiques doivent respecter les règles et même se montrer plus stricts envers eux-mêmes qu'envers les autres. Mais chacun peut commettre une erreur, la reconnaître et prendre alors davantage conscience qu'il faut respecter les règles", a-t-il ajouté.