"En Wallonie, nous avons les socialistes les plus archaïques d'Europe"

Un parfum de crise en une des quotidiens

Institutionnel: Leterme ne veut pas réagir à chaud

BRUXELLES Le jour des Fêtes de Wallonie, le président du MR dresse un bilan sans complaisance de la Wallonie d'aujourd'hui. "Depuis 20 ans, la Wallonie est dirigée par les socialistes les plus archaïques d'Europe. Ils n'ont pas évolué comme en Grande-Bretagne, en Espagne ou en Allemagne. Ils restent dans leurs maux : clientélisme, affaires, attaques envers les entreprises..."

En quoi le PS bloque-t-il le redressement de la Wallonie ?

"L'assistanat. Il continue à donner de l'argent aux Wallons pour qu'ils achètent du poisson au lieu de leur apprendre à pêcher. C'est grave pour l'ensemble de la Région."

Vous avez une solution contre cela en pleine crise du pouvoir d'achat ?

"On veut donner confiance aux Wallons. Ils ont du talent. Ils ne doivent pas avoir peur de l'exploiter."

Le PS a pourtant amené Google et Microsoft en Wallonie ?

"Ils ne sont pas logiques avec eux-mêmes. Ils ont payé des millions d'euros pour que ces entreprises viennent. Des entreprises dont les patrons gagnent des milliards. D'un côté, ils attaquent nos patrons d'entreprise parce qu'ils gagnent trop et, d'autre part, ils font des ponts d'or à des entreprises où les patrons gagnent plus que nos propres patrons. S'ils peuvent m'expliquer la logique, cela m'intéresse."

Vous dites qu'ils profitent aussi du fédéral ?

"Dès que le ministre de l'Économie ou l'Awex quitte la Belgique, ils parlent en premier lieu des intérêts notionnels. Cela ne me dérange pas. Toutefois, on ne peut attaquer les intérêts notionnels au fédéral et en utiliser les atouts à la Région."

Les Fêtes de Wallonie vous donnent-elles de l'espoir ?

"C'est une fête confisquée par le PS avec un ministre-président qui refuse le dialogue ou la confrontation avec le président du MR. Il y a plus inquiétant. Les discours seront donnés par trois socialistes à l'ensemble des Wallons. Ils oublient que les deux tiers des Wallons ne sont pas socialistes. Ce sont des pratiques que l'on a connues derrière le mur de Berlin. C'est l'État soviétique de cette époque."

Vous pourrez vous exprimer après les discours ?

"Je n'en suis pas certain. J'attends de voir la RTBF et RTL donner la parole aux autres partis, comme cela se ferait dans tout État démocratique. Les TV doivent être conscientes que les socialistes ne représentent que 27 % de la population wallonne. Je prends les paris que les plateaux TV seront réservés aux socialistes."

Vous vous en prenez aussi au Moc, le Mouvement ouvrier chrétien.

"Je n'ai jamais compris ce que c'était. En outre, le PS s'accroche encore trop souvent au PTB."



© La Dernière Heure 2008