Comme le MR, le Parti socialiste se dit lui aussi favorable à un gouvernement qui tiendrait jusqu'à la fin de la législature fédérale

Reynders veut un exécutif qui termine la législature

Explorateur: Les libéraux de l'Open VLD sont mécontents

Le FDF veut garder la même coalition jusqu'en 2011

Le programme du jour


BRUXELLES Le Parti socialiste se dit lui aussi favorable à un gouvernement le plus stable possible, qui tiendrait jusqu'à la fin de la législature fédérale, c'est-à-dire en 2011, a-t-on fait savoir mardi au siège du parti.

"Le PS est favorable au gouvernement le plus stable possible. Un gouvernement qui ne tiendrait que jusqu'en juin ne permettrait pas un travail efficace", a souligné la porte-parole du parti.

A l'issue de son entretien avec l'explorateur Wilfried Martens, le président du MR, Didier Reynders, a lui aussi plaidé en faveur d'une équipe stable qui puisse travailler jusqu'à la fin de la législature.

Le CD&V, de son côté, a déjà expliqué à plusieurs reprises qu'il ne souhaitait pas des élections législatives anticipées, en même temps que les élections régionales. Dimanche encore, les démocrates-chrétiens flamands se disaient favorables à un travail efficace, voulaient éviter de plonger l'exécutif fédéral dans une ambiance de campagne électorale et faisaient remarquer que l'obstacle juridique lié à l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde demeurait entier.

Seul l'Open Vld soutient l'idée d'un scrutin fédéral au mois de juin. Le ministre de l'Intérieur, Patrick Dewael, a d'ailleurs envoyé dimanche un communiqué dans lequel il rejette les objections juridiques liées à BHV.

Au cdH, on disait ne pas se prononcer sur les deux options, l'essentiel étant de mettre sur pied rapidement une équipe solide, indiquait-on.

© La Dernière Heure 2008