Certains députés n’en croyaient pas leurs oreilles, mercredi, en commission des Relations extérieures de la Chambre.

Le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé que la Belgique étudiait la possibilité d’interdire purement et simplement les produits issus des colonies israéliennes implantées en territoire palestinien.

Ces propos ont soulevé l’enthousiasme de plusieurs membres de la commission qui suivent de près la question palestinienne et qui y ont vu un changement appréciable de la diplomatique belge.

Mais il s’agissait en réalité d’un quiproquo...

Jeudi, le cabinet du Premier ministre a dû préciser sa pensée, sans doute exprimée de manière trop ambiguë en commission. Non, la Belgique n’avance pas seule sur la question des colonies. Une interdiction est bien à l’étude mais au niveau européen, pas au niveau belge. Et la Belgique se rangera derrière les éventuelles décisions de l’Union en matière de politique commerciale. Rien de bien neuf, donc.

Malik Ben Achour (PS) : "Il faut aller vers l’interdiction de ces produits issus des colonies"

Malgré ces précisions dont il dit avoir été surpris, le député PS Malik Ben Achour considère que le Premier ministre a ouvert une porte. “Il y a une dégradation majeure inquiétante dans les colonies, sur fond d’une radicalisation politique et sécuritaire israélienne, analyse l’élu socialiste. La séquence actuelle est significative : déplacement forcé de centaines de Palestiniens, assassinat d’une journaliste qui prend une balle en pleine tête, attaque de son convoi funéraire de manière indigne, 70 000 ultranationalistes israéliens qui traversent Jérusalem en criant ‘mort aux Arabes’… Il est indispensable pour les Européens, conduits par la Belgique qui doit montrer l’exemple, de passer à l’action. L’étiquetage des produits issus des colonies est prévu dans l’accord de gouvernement et serait déjà une bonne chose. Mais c’est insuffisant. Il faut aller vers l’interdiction de ces produits.

Cette question sensible rebondira-t-elle au sein de la majorité fédérale dont le PS fait partie ?