Très touché depuis le début de la crise sanitaire, le monde culturel commençait à revivre depuis quelques mois. Cependant, les chiffres sont repartis à la hausse et un serrage de vis s'est imposé. Résultat ? Tous les concerts où le public se trouve debout ont été reportés.

À quelques heures d'un nouveau Codeco où l'on attend des mesures encore plus strictes, le monde culturel a émis un communiqué de presse ce jeudi soir, demandant à ne pas interdire les spectacles. "Les chiffres de Sciensano et l’étude que vient de réaliser l’Institut Pasteur le prouvent : les lieux culturels ne sont pas des endroits de transmission du virus. Il est établi que les activités et représentations culturelles dans des salles dont la ventilation et/ou l’aération sont contrôlées, ne présentent pas de dangerosité d’autant plus si les personnes sont assises et masquées, et si nous les installons suivant les règles définies pour notre secteur, CST ou distanciation". Ajoutant qu'"aucun cluster n’a été identifié dans une salle de spectacle".

S'il serait "inutile" de fermer les lieux culturels pendant deux semaines, il représenterait également "une catastrophe économique pour tous nos secteurs".

Le communiqué se poursuit. "L’expérience a montré l’importance de la culture pour maintenir un lien social indispensable à préserver la santé mentale. Évitons d’accentuer les sentiments d’isolement, de repli sur soi ; soyons attentifs à l’équilibre des personnes et des familles, déjà confrontées à des pertes de revenus, aux difficultés du télétravail et à la gestion compliquée des déjà trop nombreux enfants privés d’écoles". 

Avant de conclure. "Prenez les bonnes décisions nécessaires, utiles et non discriminatoires pour contenir la propagation du Covid. Ne fermez pas le secteur culturel, élément clé de notre vie sociale".