Le document, intitulé "Surveillance de la mortalité (toutes causes confondues)", est daté du 2 novembre et détaille les chiffres du nombre total de décès en Belgique jusqu'au 28 octobre. Bien que provisoires, ces données illustrent déjà que la Belgique est à nouveau dans une période de mortalité anormale.

Sciensano constate ainsi le "début d'une surmortalité en Belgique, observée principalement en Wallonie et à Bruxelles". Et tire la sonnette d'alarme pour les prochains jours. "Il faut s'attendre à une augmentation du nombre journalier de décès toutes causes confondues."

Le nombre de décès commence à sortir de la "norme" depuis la semaine du 19 au 25 octobre, où 2.570 décès "toutes causes confondues" sont recensés, pour une moyenne de 2.026 lors des années précédentes.

Sciensano y voit une "surmortalité significative de 544 décès supplémentaires en Belgique". Cela correspond à une surmortalité de 26,8%, pour la semaine en question. Mais il faut garder à l'esprit que le nombre total de décès risque d'être revu à la hausse, vu les délais de notification vers le Registre national.

Retrouvez toutes les données dans le moniteur de la mortalité en Belgique.