La circulation des trains a repris mercredi peu après 11h00 sur la jonction Namur-Bruxelles. 

Le trafic avait été interrompu dès l'aube en raison d'une avarie de matériel sur des trains de travaux opérant durant la nuit de mardi à mercredi sur la ligne 161, a indiqué le porte-parole d'Infrabel. La circulation ferroviaire a pu reprendre après une inspection totale de la voie où les problèmes ont été rencontrés. "Des petites réparations ont été faites parce que la voie était assez endommagée", explique Infrabel qui présente ses excuses aux navetteurs pour les perturbations qui ont été engendrées par l'incident. Le train qui était bloqué sur la voie a été dégagé vers une voie hors service et devra encore être évacué.

L'incident a causé au total 1.200 minutes de retard et une centaine de trains ont été concernés. "Entre 60 et 70 trains ont accusé un retard et une trentaine a été supprimée, totalement ou partiellement", regrette Infrabel. Le gestionnaire de réseau met en garde contre de possibles perturbations supplémentaires, mais dit "avoir bon espoir qu'ils se résorbent pour l'heure de pointe vespérale".

Des travaux étaient en cours dans la nuit sur la section entre Rhisnes et Namur. Des problèmes ont été constatés sur plusieurs trains de travaux, si bien que la circulation ferroviaire n'a plus été possible pour les premiers trains de la journée. Une enquête va être ouverte auprès du fournisseur en charge des travaux, selon Infrabel.

Certains trains avaient été détournés via la dorsale wallonne, et des services de bus avaient été sollicités.