Le variante Omicron représente 60 % des infections au coronavirus dans notre pays. Le microbiologiste Emmanuel André (KU Leuven) l'a annoncé lundi après-midi sur Twitter. Avant le week-end, seules 41 % des infections détectées étaient liés à ce variant. Emmnual André s'attend à ce que le nombre d'infections soit désormais tiré par la forte progression d'Omicron. "L'impact sera quelque peu limité par la campagne de rappel et les symptômes peut-être plus légers du variante Omicron", dit-il, "mais la charge de travail dans les établissements de soins de santé sera néanmoins élevée".


Entre le 17 décembre et le 23 décembre, 485 978 tests coronaires ont été effectués dans notre pays, dont un peu plus de 52 500 étaient positifs. Le nombre d'infections a diminué ces derniers jours, selon les données de Sciensano, mais ces chiffres peuvent être faussés par les vacances de Noël. Les experts mettent en garde depuis un certain temps contre l'augmentation des taux d'infection due à l'essor de l'omicron.