La variante sud-africaine du coronavirus a été retrouvée dans quatre échantillons prélevés sur des voyageurs par le laboratoire fédéral de tests de l'hôpital universitaire de Gand (UZ Gent), a indiqué jeudi le professeur Bruno Verhasselt. Cette variante a été découverte mercredi pour la première fois en Belgique.

Dans quatre autres échantillons, c'est la mutation dite britannique (B.1.1.7) qui a été détectée.

"Les quatre échantillons présentant la variante sud-africaine venaient tous de voyageurs", la variante n'a donc pas été contractée en Belgique, a précisé le professeur Verhasselt, chef du service de microbiologie médicale à l'UZ Gent. "Pour la variante britannique, il s'agissait d'une propagation locale."

Ce nouveau variant (B.1.351) inquiète de nombreux experts : sa découverte dans notre pays est décrite par Yves Coppieters comme "la moins bonne nouvelle actuelle". L'expert signale que dans le cas de cette souche, qui a une mutation commune avec la variante britannique (une mutation sur la protéine S, aussi appelée protéine spike), il y a un taux de contagiosité beaucoup plus fort.

46 nouveaux cas de la souche britannique

En ce qui concerne le variant britannique, qui circule lui aussi sur le territoire belge, de nouveaux cas ont également été détectés. "Au laboratoire de la KUL, encore 46 variants britanniques et un variant Sud-Africain mis en évidence ce jour. Notre laboratoire travaille en continu et réalise ces analyses complexes en 2-3 jours", annonce Emmanuel André sur Twitter. "Une course contre la montre".