C'est une première : le variant sud-africain aurait été détecté dans un échantillon appartenant à un patient belge. Le variant B.1.351 aurait été détecté chez un patient de Flandre occidentale sans antécédents de voyage, annonce Marc Van Ranst sur Twitter. Selon l'agence Belga, le patient serait décédé. Marc Van Rasnt ajoute que huit nouveaux cas du variant britannique du coronavirus, également réputé plus contagieux, ont en outre été diagnostiqués ce mercredi dans notre pays.

Cette annonce intervient alors que la Belgique craignait ce lundi que cette variante sud-africaine ne soit arrivée dans le pays. Plusieurs voyageurs de retour d'Afrique du Sud souffraient en effet de symptômes du Covid-19. Ils ont été informés qu'ils pouvaient être des super-propagateurs et qu'ils devaient respecter une quarantaine. Les prélèvements de ces malades étaient toutefois plutôt rassurants, puisqu'ils n'étaient pas infectés par la mutation sud-africaine.

Si ce variant inquiète de nombreux experts, c'est parce qu'il serait plus contagieux, à l'instar de la variante britannique. Il ne serait toutefois pas plus nocif.

Emmanuel André appelait ce mercredi à la prudence : selon lui, il existe de trop grandes disparités au niveau des mesures entre les pays européens. Pour le biostatisticien Geert Molenberghs (UHasselt/KU Leuven), il faut envisager la fermeture des frontières : " Une fois que le variant apparaît, il est trop tard. Nous devons tout mettre en œuvre pour éviter cela et freiner sa propagation chez nous ", expliquait-il.