144 passagers sont bloqués depuis mardi midi dans la capitale portugaise. La compagnie belge assure que tous ont été replacés sur les vols d'autres compagnies. Mais la situation semble plus compliquée.

Les circonstances de l'accident ne semble pas encore très claires mais il semble que l'appareil (modèle avec la décoration Tintin) devant effectuer le vol sn3816 à 12h25 a percuté le pont d’embarquement.

Il s'agirait, selon la porte-parole de Brussels Airlines Kim Daenen, d'un "souci technique qui doit encore faire l'objet d'une enquête". Selon des informations qui nous viennent de passagers encore bloqués sur place, la situation est plus compliquée pour 'recaser" les passagers. "A 16h30, nous étions toujours en train de faire la file. Par ailleurs, la compagnie sait très bien qu'on peut demander une compensation de 400 euros. Mais ils prétendent que c'est un problème technique. Hors, c'est bien d'une erreur humaine qu'il s'agit. Il y avait plus de 100 témoins" , affirme Rachid qui nous a contacté.

Les passagers se trouvaient déjà à bord au moment de la collision mais n'ont rien ressenti. Il n'y a que des dégâts matériels puisque le réacteur est endommagé.

L'avion paré du célèbre reporter, lui, ne prendra pas les airs. Présenté à la mi-mars par la SN Brussels Airlines, l'avion baptisé "SN Rackham" est un Airbus A320 et le troisième appareil ainsi paré d'un trésor national belge. Gageons qu'à l'instar du héros peint sur le fuselage de l'appareil, la SN saura sortir ses clients de ce mauvais pas.

© D.R.

© D.R.

© D.R.