À 6 heures tapantes, les Belges se sont massivement rués sur le site pour tenter de décrocher l’un des 20 000 pass proposés ce lundi. À 6 h 16, c’était déjà sold out, témoignent certains malchanceux, désabusés. Certes, un succès, mais aussi une source énorme de frustration pour les nombreux malchanceux qui ont tenté de se connecter ou n’ont eu l’occasion de le faire qu’un peu plus tard. Le site leur fixe dès lors rendez-vous le mois prochain, pour tenter à nouveau leur chance.

La formule pourrait d’ailleurs être amenée à évoluer pour éviter à nouveau une telle frustration. "Nous sommes en train d’y réfléchir", a indiqué Pierre Coenegrachts. Un quota de pass pourrait notamment être réservé aux gens qui ne disposent pas d’Internet et qui pourraient alors tenter leur chance par téléphone.

Au total, 60 000 pass seront distribués, ce qui reste peu au vu du nombre de Belges alléchés par l’offre, mais cela représente un budget de 5 millions d’euros, destiné à relancer le secteur touristique local durement frappé par la crise.

En espérant que ce ne soit pas que les gros acteurs tels Pairi Daiza ou Walibi qui raflent la mise.